Le 8 octobre 2019

Salon Solutions 2019

Avis d'experts : Didier bioche (Canon) et Dominique Bougnot (Ventya) lors du Salon Solutions le mercredi 2 octobre 2019 sur la thématique : "Réussir un projet de dématérialisation des factures Clients"

Res@car facilitateur de mobilité


Res@car est une plateforme technique développée par Ventya pour le compte des loueurs de voitures. Dédiée à la location de véhicules dans l’univers B2B, elle a pour vocation de faciliter l’accès des entreprises et des sociétés d’assurances et d’assistance à l’offre proposée par 15 loueurs courte durée de véhicules. Cette plateforme recense les besoins de véhicules des clients et présente les offres des loueurs à l’instant T. Entretien avec Hubert Martin, Directeur commercial de Ventya.


Quelles sont les principales problématiques liées à la gestion de la mobilité que vous rencontrez aujourd’hui au sein de la plateforme Res@Car ?

En matière de location courte durée, la mise à disposition rapide des véhicules est primordiale, et ce quel que soit le besoin (remplacement en cas de panne, mise à disposition d’un véhicule pour un nouveau collaborateur, besoin occasionnel d’un véhicule lors d’un déplacement professionnel,…). Dans cet univers spécifique, la notion de la mobilité est un écosystème qui prend en compte différents éléments liés notamment à une nécessité de rapidité d’exécution, de fiabilité, de flexibilité, de disponibilité, ainsi que des notions de service. Pour faciliter ce besoin de mobilité des utilisateurs ...

Ventya accompagne les entreprises dans le respect des réglementations


Le respect des réglementations liées à la RGPD et à la dématérialisation des factures nécessite la mise en place, dans les entreprises, de processus et d’outils adaptés. Des contraintes et des démarches sur lesquelles propose de revenir Dominique Bougnot, Directeur de Ventya France, prestataire de solution de dématérialisation des factures.


GPO Magazine : Où en sont les entreprises en matière de dématérialisation des factures ?

Dominique Bougnot : Depuis la mise en place progressive par l’État de l’ordonnance du 26 juin 2014 qui a rendu obligatoire la facturation électronique pour les émetteurs de factures à destination de toute la sphère publique, nous recevons de plus en plus de demandes de la part des entreprises, et en particulier des PME, pour les accompagner dans leur projet de dématérialisation des factures. En effet, après les grandes entreprises (2017) et les ETI (2018), ce sont désormais et depuis le début de l’année les petites et moyennes entreprises qui sont concernées par cette réglementation. Notre mission consiste alors, en premier lieu, à les conseiller sur les processus à mettre en œuvre pour dématérialiser leurs factures.

Si elles n’émettent que quelques factures par mois, nous leur préconisons de les télécharger directement sur le ...

La facture est une pièce devant être obligatoirement introduite en comptabilité. Elle est la pièce à valeur probante indispensable pour le traitement de la TVA. Émises par les fournisseurs ou par l'entreprise elle-même, les factures sont à l'origine de l'écriture comptable. Une facture mal interprétée peut donc générer une écriture comptable erronée. Or, toute saisie lors de la chaîne de facturation est susceptible de générer des erreurs. C’est également le cas lors de l’étape de l’intégration de la facture en comptabilité. D’où l’intérêt de la dématérialisation des factures qui simplifie, fiabilise et accélère le processus de comptabilisation, tout en permettant de détecter au plus vite les éventuels écarts avec les documents qui y sont liés, comme par exemple avec le bon de commande.


Dès lors qu’elle est dématérialisée, la facture peut être intégrée automatiquement dans le logiciel comptable. « Techniquement, ce rapprochement se fait soit par le téléchargement de fichiers de facturation simples, directement à partir du portail de dématérialisation, et qui sont ensuite transmis dans l’outil de comptabilité, soit par l’intégration automatique de fichiers plus riches dans l’ERP via des liens de télécommunication », explique Dominique Bougnot, Directeur de ...



Ventya challenge ses collaborateurs sur la sécurité en les incitant à suivre un MooC sur la cybersécurité. Une initiative portée par la direction et dans laquelle les collaborateurs de Ventya se sont pleinement investis !


Chez Ventya, société spécialisée dans le traitement de transactions électroniques, la sécurité n’est pas un vain mot. « Les cyber-risques et la sécurité des systèmes d’information sont des préoccupations majeures de nos clients, explique Dominique Bougnot, Directeur de Ventya. Ces sujets sont d’ailleurs régulièrement abordés lors des rendez-vous que nous avons avec eux. Nous estimons l’enjeu suffisamment important pour que l’ensemble de nos collaborateurs, au-delà même de nos ingénieurs, soit régulièrement sensibilisé à la sécurité des systèmes d’information. Mais cette fois, nous avons souhaité innover, en le faisant sous la forme d’un challenge ». C’est ainsi que d’octobre 2018 à janvier 2019, Ventya leur a proposé de suivre, sur la base du volontariat, un MooC délivré par l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI) sur le sujet de la cybersécurité. « Nos collaborateurs n’avaient aucune obligation de suivre cette formation, précise Dominique Bougnot. Cependant, comme ils se sentent tous concernés par le sujet, depuis les assistants jusqu’aux ...